Modification de Cadres de cohérence - consultation et commentaires publics : Différence entre versions

De cadre_de_coherence
Aller à : navigation, rechercher
(ajout de la vidéo de présentation des cadres de co)
m
Ligne 25 : Ligne 25 :
 
==Présentation générale des cadres de cohérence des systèmes d'information ==
 
==Présentation générale des cadres de cohérence des systèmes d'information ==
  
[https://www.youtube.com/watch?v=ZSSZzVL_8jY Voir la vidéo de présentation des cadres de cohérence]
+
[[Fichier:Capture_video_caco.gif|vignette|link=https://www.youtube.com/watch?v=ZSSZzVL_8jY]]
  
 
Les cadres de cohérence s’inscrivent dans un objectif de mutualisation entre les acteurs du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Ils ont vocation à assurer la fiabilité des informations échangées, tout en garantissant l’autonomie de chaque établissement ou organisme dans ses choix relatifs au système d’information.  
 
Les cadres de cohérence s’inscrivent dans un objectif de mutualisation entre les acteurs du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Ils ont vocation à assurer la fiabilité des informations échangées, tout en garantissant l’autonomie de chaque établissement ou organisme dans ses choix relatifs au système d’information.  

Version du 29 novembre 2018 à 14:16

Site accessible aux tablettes et smartphones.


Préambule

Deux cadres de cohérence sont présentés ici :

  • le cadre de cohérence "SI recherche", qui comprend la description fonctionnelle de processus et de services attendus des systèmes d'information ;
  • le cadre de cohérence "Scolarité vie étudiante", qui sera publié ultérieurement.

Ils sont élaborés en conjuguant les efforts et connaissances de nombreux acteurs du monde de l'enseignement supérieur et de la recherche, sous la responsabilité générale du Comité d'orientation numérique (CODORNUM) du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.) et sous la responsabilité opérationnelle du Comité de pilotage des systèmes d'information de l'enseignement supérieur et la recherche (COPIL SIESR).

La navigation est facilitée par :

  • un plan détaillé structuré permettant d'accéder directement à la page souhaitée ;
  • un «fil d'Ariane » en haut de chaque page permettant de passer directement à la page suivante ou précédente ;
  • un sommaire sur chaque page ;
  • une fonctionnalité de recherche plein texte sur l'ensemble des pages ;
  • un glossaire.

Les versions présentées ici sont ouvertes en appel à commentaires permettant à chacun de participer à la consolidation et de veiller à la compatibilité avec les spécificités de son organisation. Pour contribuer dans ce sens, il faut s'inscrire au préalable en demandant un compte.

Les onglets "discussion" sur chaque page permettent une interaction directe entre les acteurs et le comité de rédaction, en offrant à chacun la possibilité de déposer des commentaires et de co-construire des propositions d'amendement du texte (voir les modalités détaillées plus bas).

Présentation générale des cadres de cohérence des systèmes d'information

Capture video caco.gif

Les cadres de cohérence s’inscrivent dans un objectif de mutualisation entre les acteurs du monde de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Ils ont vocation à assurer la fiabilité des informations échangées, tout en garantissant l’autonomie de chaque établissement ou organisme dans ses choix relatifs au système d’information.

En effet, la complexité des informations traitées par les systèmes d’information et l’hétérogénéité des applications informatiques mises en œuvres par les différents acteurs rendent difficiles les échanges de données tant entre applications au sein d’un même établissement, qu’entre établissements ou encore avec l’administration centrale. Le manque d’interopérabilité entre différents systèmes d’information conduit à de multiples ressaisies et nuit à la fiabilité des données échangées.

La diversité des acteurs en termes de missions et d’organisation exclut la possibilité d'une seule application informatique unifiée pour tous. En revanche, les cadres de cohérence visent à permettre, dans chaque domaine de gestion, l'interopérabilité des systèmes d’information.

La construction des cadres de cohérence des systèmes d'information, entreprise dès 2002, est pilotée par Comité de pilotage des Systèmes d'Information (COPIL SIESR), et placée sous la responsabilité du Comité d'orientation numérique (CODORNUM) du ministère de l'éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.).

Les cadres de cohérence sont construits comme de véritables outils d'urbanisation du SI.

Chaque cadre de cohérence comprend cinq volets distincts.

Introduction-partie3-img1.png

Chaque domaine se décline en processus jusqu'aux processus de base, décrits de manière détaillée.

 
Introduction-partie3-img2.png

Concernant le volet « Architecture fonctionnelle », chaque processus est décrit selon la même structure :


Introduction-partie3-img3.png

  • les acteurs des flux d'échanges sont référencés dans le volet « Architecture métier », en tant qu'acteurs fonctionnels des processus ;
  • les principaux « produits » des processus sont référencés et décrits dans le volet « Architecture métier » en tant que supports des processus ;
  • les données de référence et nomenclatures associées structurant les échanges décrits dans le cadre de la description des processus métier sont référencés et décrits dans le volet « Référentiel de données et nomenclature » et leur nomenclature nationale y est détaillée. 

Chaque cadre de cohérence des systèmes d'information (SI) propose un cadre fonctionnel rénové et un cadre d'urbanisation comprenant :

  • un glossaire décrivant de manière normalisée des concepts propres à la sphère concernée par le cadre, ainsi qu'une cartographie de référence des macro-processus métier liés au domaine visé 
  • une architecture métier du SI du domaine  structurée en macro-processus , décrivant, pour chaque processus et sous-processus :
    • l'objectif ;
    • le périmètre ;
    • les données en entrée ;
    • les données en sortie ;
    • une description du processus et du ou des objets métier produits par le processus ;
    • la liste des flux d'échange entre acteurs du processus ;
  • un recensement des référentiels de données partagés et des nomenclatures normalisées au niveau national  devant être utilisés par les systèmes d'information des différents acteurs (MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche., HCERES, organismes de recherche, établissements d'enseignement supérieur et de recherche, structures de recherche, HCERES, SATTSociété d'accélération du transfert de technologies, créée en 2010 par appel à projet de l'ANR dans le cadre du PIA.<br>Détenues majoritairement par des groupements d'établissements et d'organismes de recherche, les SATT doivent conduire à une plus forte professionnalisation de la valorisation de la recherche et à un renforcement des compétences en gérant les activités de valorisation au plus près des laboratoires et de l'écosystème d'entreprises, en lien avec les pôles de compétitivité.<br>Elles devront se substituer aux multiples dispositifs coexistant sur un même site pour constituer de véritables guichets uniques de proximité pour améliorer le service rendu aux chercheurs et aux entreprises., ANRCf. Agence Nationale de la Recherche,...) et dans le cadre des échanges dématérialisés entre ces systèmes d'information ;
  • une description consolidée et regroupée par macro-processus des services SI attendus pour la réalisation de ces processus 

Ces cadres de cohérence s'adressent principalement :

  • aux fonctions SI et métier pour des besoins d'urbanisation des SI, d'accompagnement de démarche d'amélioration continue, de contrôle interne, de pilotage de la performance des processus ;
  • aux concepteurs de solutions (interopérabilité des solutions proposées).

Cette démarche est fondée sur le principe d'un double consensus :

  • entre les opérateurs de l'enseignement supérieur et de la recherche eux-mêmes ;
  • entre les opérateurs et les tutelles.

Gouvernance et pilotage du chantier

Le pilotage du chantier est conduit de manière opérationnelle par des Comités de suivi par domaine métier présidés par le MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. (Service de la coordination des stratégies de l'enseignement supérieur et de la recherche, Sous Direction SIES, chef de projet : Pr I. Pouliquen) et composés de représentants des différentes parties prenantes de chaque sphère concernée, et de manière stratégique au niveau du Comité de Pilotage SIESR, copiloté par le MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. et la CPUCf. Conférence des Présidents d'Université..

Les membres des Comités de suivi

Nom Prénom Entité Service Cadre de cohérence
ALLEMAND Michel ADSI - Université Nantes DSI Scolarité Vie Etudiante

Recherche

BERREZAIE Bruno MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. SD SIES Scolarité Vie Etudiante

Recherche

BOUCQUIAUX Christine INRA Recherche
BRILLARD Alain MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. CPUCf. Conférence des Présidents d'Université. Scolarité Vie Etudiante

Recherche

CHEN Xiaofeng MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. SD SIES Recherche
COMMERE Bernard MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. DGRICf. Direction générale de la recherche et de l'innovation. B3 Recherche
ETOT Grégoire MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. SD SIES Scolarité Vie Etudiante

Recherche

FONTANEL Marie-Pierre CNRS DSI Recherche
GABUS Joyce AMUECf. Agence de Mutualisation des Universités et Établissements Scolarité Vie Etudiante
GOUDARD Mathieu HCERES Scolarité Vie Etudiante

Recherche

JOULIN Guy COCKTAIL Scolarité Vie Etudiante

Recherche

LABURTE Marc AMUECf. Agence de Mutualisation des Universités et Établissements DCSI Recherche
LISSARRAGUE André CNRS DSI Recherche
MARION Christophe AMUECf. Agence de Mutualisation des Universités et Établissements DEM Scolarité Vie Etudiante

Recherche

MARTIN Jean-christophe HCERES Scolarité Vie Etudiante

Recherche

MAURICE Muriel AMUECf. Agence de Mutualisation des Universités et Établissements DEM - Recherche Recherche
NAL Françoise MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. SD SIES Scolarité Vie Etudiante
PONCHAUT Hughes AMUECf. Agence de Mutualisation des Universités et Établissements DCSI Recherche
POULIQUEN Isabelle MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. SIES Scolarité Vie Etudiante

Recherche

ZAREV Stéphanie INSERM DSI Recherche
PINTO Philippe Gfi Consulting Scolarité Vie Etudiante

Recherche

CHELIUS Nicolas Gfi Consulting Scolarité Vie Etudiante

Recherche

La numérisation de ces travaux a été assurée par Marc Labbé, responsable et chargé de cours en Licence professionnelle Design Numérique (IUT de Corse), et la société GFI Consulting.

La veille technologique et la construction du site ont été réalisés par le département SI de la sous direction SIES du MENESRCf. Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche..

Appel à commentaires

Les commentaires sont les bienvenus pour améliorer les cadres de cohérence. Ils seront lus et traités par les comités de suivi dans les meilleurs délais.

Pour écrire un commentaire, il est nécessaire d'obtenir la création d'un compte.

Création d'un compte

Pour cela, l'auteur devra demander un compte.

L'identité de l'auteur n’est pas obligatoire, ni enregistrée. Il pourra néanmoins indiquer :

  • son organisation d’appartenance ;
  • ses fonctions au sein de cette organisation.

Recommandations pour l'enregistrement d'un commentaire

  • aller dans l'onglet "discussion" associé à la page affichée ;
  • donner un titre clair qui contient en quelques mots son objet. Un commentaire peut par exemple :
    • signaler une erreur matérielle (orthographe, grammaire, référence ou lien non valide etc.), proposer une référence ;
    • indiquer des parties du texte ou schémas qui semblent peu clairs ou incohérents ;
    • proposer une reformulation : citer le texte à remplacer et indiquer le texte proposé ;
    • compléter une définition, une description d’objet ou de processus métier, une information de référence ou une nomenclature ;
    • indiquer des cas ou situations non encore couverts par les définitions et descriptions proposées ;
    • indiquer un service attendu par l’utilisateur d’un système d’information ;
    • signaler un commentaire précédent, pour le compléter ou exprimer un désaccord ;
  • rédiger et enregistrer le commentaire.
  • terminer le commentaire avec des indications sur l'auteur (organisme, fonction) et la date du commentaire : ces informations facultatives faciliteront la prise en compte par le Comité de suivi.

Les remarques liées au fonctionnement des applications informatiques ne concernent pas le cadre de cohérence.

Un autre auteur ou encore l'équipe de rédaction ont la possibilité de répondre directement à votre commentaire dans le même fil de discussion.

L'équipe de rédaction se réserve la possibilité de retirer les commentaires sans rapport direct avec l’amélioration du cadre de cohérence ou inappropriés.

Cadre de cohérence des systèmes d'information "Recherche" : les domaines

Cadre de cohérence "Scolarité - Vie étudiante" (révision à venir).